• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 octobre 2009

Archive pour 7 octobre 2009

Les Lions liment leur griffes à Yaoundé

Mercredi 7 octobre 2009

Cameroun – Togo: Les Lions liment leurs griffes à Yaoundé

 

Il ne reste plus que deux jours avant la confrontation entre Eperviers du Togo et Lions Indomptables du Cameroun. Déjà, dans le camp camerounais, la plupart des convocations ont été remplies et les joueurs ont commencé leurs entraînements depuis hier.

C’est lundi dans la soirée que la plupart des acteurs qui doivent prendre part au match Cameroun – Togo du samedi 10 octobre prochain a atterri à l’aéroport de Nsimalen près de Yaoundé. La troupe n’a pas traîné. Eto’o et ses compagnons ont directement pris la route pour leur hôtel situé au boulevard du 20 mai. Dans la journée de mardi 06 octobre, leur programme officiel prévoyait un entraînement à 10h ouvert à la presse. Puis un autre entraînement était programmé à 16h ouvert au public et à la presse. D’autres séances d’entraînements sont prévues dans les prochains jours. Durant celles-ci, la chose la plus importante à travailler certainement sera la cohésion du jeu entre les joueurs. Au vu des matchs précédents, il est clair que c’est un atout qui a manqué aux Lions. Or sa mise en place est assez déterminante pour une victoire. L’autre aspect sur lequel l’accent devra également être mis, c’est celui de la finition. Cet aspect important pour la victoire s’est remis en marche lors des trois dernières rencontres où l’on a enregistré le retour des buts, mais il peut être boosté pour plus d’efficacité. Heureusement, l’équipe se porte bien au jour d’aujourd’hui et le sélectionneur Paul le Guen saura  certainement comment la rendre plus forte. Dans leur programme, les Lions Indomptables doivent continuer à limer leurs griffes ce mercredi comme hier. Sauf qu’à 16h, l’entraînement sera à huit clos, tout comme jeudi à 15h30. La journée de vendredi sera réservée à un autre entraînement à huit clos à 11h, puis à une conférence de presse à 17h30. Le lendemain, ce sera la confrontation qui servira aux Lions à frotter les ailes des éperviers avec leurs griffes toutes tranchantes.

Mulema offre la 2e médaille en or au Cameroun

Mercredi 7 octobre 2009

Jeux de la francophonie: Mulema offre sa 2e médaille en or au Cameroun

 

Joseph Mulema est en or. Le boxeur camerounais s’est imposé en finale des 69kg lundi 05 octobre dernier permettant ainsi à son pays de glaner sa deuxième médaille en or dans ces 6e jeux de la francophonie.

Avant la date du 5 octobre, le Cameroun ne comptait qu’une médaille en or dans son échiquier. C’est dire combien de cœurs vibraient lundi dernier au moment où Joseph Mulema montait sur le ring. Il avait en face de lui Adil Bella un boxeur marocain. La confrontation n’a pas donné l’occasion au marocain d’espérer grand-chose. Mulema lui a foncé dessus, récoltant savamment ses points. Une domination qui a permis au boxeur camerounais de vaincre par 6 points contre 1 au terme du duel. Joseph Mulema s’arroge ainsi la médaille en or. Laquelle permet au Cameroun de doubler son nombre limité jusque là à un.

Avant Mulema, Donfack Adjoufack un autre boxeur camerounais de la catégorie de moins de 81kg avait décroché une autre médaille en bronze. Mais Kareyce Fotso avait permis au Cameroun d’enrichir son échiquier très pauvre aussi en médailles d’argent. Au finish, le Cameroun s’en tire avec 12 médailles dont deux en or et deux en argent. Il termine 9e au classement général dont la France tient la tête avec 49 médailles dont 23 en or, suivi du Maroc.

Le Cameroun touche enfin l’or

Mercredi 7 octobre 2009

Jeux de la Francophonie: Le Cameroun touche l’or

 

Mamba Schlick Hugo est la plus grande fierté de la délégation camerounaise rendue au Liban pour les jeux de la Francophonie. L’athlète du triple saut masculin a fait le meilleur saut hier décrochant une médaille d’or, le premier pour le Cameroun.

De tous les efforts fournis par les camerounais aux jeux de la francophonie, aucun n’avait jusqu’ici permis d’atteindre la plus haute marche du podium. Dans leurs besaces, c’est le bronze qui avait constitué le premier remplissage. Une lueur d’espoir a brillé jeudi dernier lorsque le judoka Dolasem a décroché la première médaille en argent du Cameroun. Mais hier l’espoir a trouvé écho dans le saut de Mamba Schlick. L’athlète s’est élancé sans panique alors qu’il avait des concurrents assez sérieux comme Anghel Alin le roumain et Kapek Julien le français, respectivement 2e et 3e de la même discipline. Mais le camerounais a fait le plus long saut d’une longueur de 16,78 mètres, et a offert au Cameroun l’or qu’il recherche depuis le début des jeux.

Toujours en athlétisme, Caroline Kaboud Mebam une autre camerounaise n’a malheureusement pas pu égaler une performance lui permettant de prendre la même place que son compatriote. Elle s’est classée 3e au 400m haies.

Les espoirs camerounais pour décrocher d’autres médailles en or restent intacts puisque des athlètes à l’instar de Joseph Mulema le boxeur sont qualifiés pour la finale.

9e tour et 3eme défaite camerounaise

Mercredi 7 octobre 2009

9e Tour Cycliste Chantal Biya: Trois défaites consécutives pour le Cameroun

 

Le maillot jaune du tour cycliste Chantal Biya s’est définitivement éloigné des torses des cyclistes camerounais. Ils ont laissé échapper la victoire pour la 3e fois consécutive au profit du néerlandais Peter Van Agtmaal.

C’est dimanche 04 octobre dernier qu’a pris fin la 9e édition du tour international cycliste Chantal Biya. Il s’est achevé avec le parcours de la 3e étape Sangmelima – Yaoundé long de 169 km. C’est le camerounais Martinien Tega de la Snh velo club de Douala qui a remporté cette dernière étape. Malheureusement, ce n’était qu’une victoire d’étape insuffisante pour prétendre au maillot le plus important qu’est le maillot jaune. Ce dernier a été arraché par le néerlandais Peter Van Agtmaal. C’est la deuxième fois que celui-ci vienne damer le pion aux camerounais sur leur propre terre. Il l’avait déjà fait lors de l’édition 2007, mais en 2008, le français Thomas Rostollan lui avait ravi la vedette. Le maillot que remporte le coureur vient signer pour une troisième fois le sevrage de victoires que vivent les coureurs camerounais depuis 3 éditions. Ils se contentent juste des titres intermédiaires, ou encore des victoires d’étapes comme le prologue qui a inauguré le tour la semaine dernière et que Yves Ngué Njock de la Snh velo club avait remporté. A ce rythme, rien n’augure de bonnes prestations pour les compétitions africaines prévues dans les mois prochains. Beaucoup reste à faire pour retrouver le maillot perdu il y a trois ans.