• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 octobre 2009

Archive pour 14 octobre 2009

Cameroun – Angola: Tractations autour du brassard

Mercredi 14 octobre 2009

Amical Cameroun – Angola: Tractations autour du brassard

 

Eto’o Fils le nouveau capitaine des lions depuis l’ère de Paul Le Guen s’est blessé samedi 10 octobre dernier en fin de match Cameroun – Togo (3-0). Or le Cameroun dispute ce soir à 20h 30 minutes un match amical face à l’Angola. Rigobert devait reprendre le brassard. Mais Geremi Njitap ancien vice capitaine tout aussi ancien ne crachera pas dessus non plus. Qui aura donc l’insigne honneur de prendre le brassard.

En confiant le capitanat à Samuel Eto’o Fils dernièrement, Paul Le Guen le sélectionneur n’a pas officiellement désigné celui qui le secondera à ce titre. Aucune nouvelle n’a été diffusé, même pas sur le cas Rigobert Song ancien capitaine que d’aucuns envoient déjà en retraite. A l’heure actuelle, le n° 9 de l’équipe du Cameroun est blessé. Il a quitté le Cameroun avant ses coéquipiers en début de semaine pour rejoindre l’Italie où il compte se remettre en jambes. Il ne devrait donc pas faire partie de l’effectif devant affronter les Palancas Negras de l’Angola ce soir à Olhaos au Portugal.  Un autre capitaine pour l’équipe Camerounaise doit donc être choisi pour cette rencontre. C’est à ce niveau qu’on peut se prêter aux devinettes pour espérer trouver qui Le Guen désignera pour conduire les Lions. Geremi Sorel Njitap qui office dans l’équipe est en pôle position de par son expérience et son ancienneté au sein des lions, ainsi que dans sa carrière footballistique. Mais « Magnan » non plus n’est pas en reste. Il pourrait très bien reprendre ce qu’il a perdu depuis quelques matchs. Un troisième nom qui est celui de Kameni Idriss le gardien est également cité dans les noms des probables capitainess.

Une chose est sûre, la désignation d’un capitaine pour le match de ce soir signifiera incontestablement celle du vice capitaine dont le nom est resté tu jusqu’à présent.

Coulisses Cameroun-Togo

Mercredi 14 octobre 2009

Coulisses Cameroun-Togo

 

Grimbah* :

C’est à une véritable scène de grimbah aux allures de fantaisie que se sont livrés les joueurs de l’équipe du Togo samedi dernier au stade Ahmadou Ahidjo. Pendant que les Lions Indomptables faisaient leur traditionnel signe de croix, les Eperviers, en plus de cela entrent au stade avec un pied levé et en marche arrière. Au vu du score final, on se demande bien à quoi cela a servi.

 

Jet d’éponge :

« Il faut savoir quitter le public avant que le public ne vous quitte ». Emmanuel Adebayor qui connaît sûrement cet adage, l’a bien appliqué samedi dernier. Enervé par les performances de Eto’o et compagnie, le capitaine des Eperviers a voulu à plusieurs reprises déstabiliser les camerounais en provoquant la bagarre. Après les multiples tentatives manquées, il va finalement se résoudre à abandonner ses coéquipiers sur le champ de guerre, découragé en plus par le 2e but que venait d’inscrire Makoun. Assia !

 

Dégât collatéral :

Il n’y a pas que les Eperviers du Togo qui ont été déplumés samedi dernier. Une journaliste de Canal + nommée Marie le Monnier de Gouville a été sévèrement déplumée au point où le souvenir du Cameroun lui restera à jamais gravé dans la mémoire. C’est vendredi, lors d’une conférence de presse, que les ndoss ont subtilisé son passeport, son argent (170 euros + 100.000 Fcfa) sa carte professionnelle, sa carte d’identité et ses cartes visa. Yes !

 

* Grimbah: Sorcellerie

Eliminatoires Can/Mondial 2010 : Le suspens au bout de la victoire

Mercredi 14 octobre 2009

Eliminatoires Can/Mondial 2010 : Le suspens au bout de la victoire

 

En s’imposant le 10 octobre dernier devant les Eperviers du Togo, les Lions Indomptables du Cameroun ont permis à leur équipe d’engranger trois points de plus et de rester leader du groupe C. Pourtant l’incertitude pour la qualification à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud ne s’est pas éloignée car derrière eux, les fauves camerounais ont  un suivant immédiat redoutable qui se trouve être le Gabon avec 9 points après leur victoire sur le Maroc par 3 buts à 1.

Trois buts à zéro. Voilà un score respectable, surtout quand il est donné par une équipe qui n’a pas affiché un record pareil depuis plusieurs mois déjà, avec autant de match aller. Paul le Guen et ses poulains ont massacrés les oiseaux de Togo par ce score à Yaoundé. Ce score est à l’origine de trois points de plus. Lesquels maintiennent les Camerounais en tête du classement de la poule C avec 10 points. Si l’on s’arrête à ce niveau, l’Afrique du Sud nous ouvre ses bras en juin 2010. Seulement dans la même poule le Gabon affiche les mêmes ambitions que nous. Il n’a fait qu’une bouchée du Maroc le même samedi, le battant par 3 buts contre 1, et restent ainsi scotché aux troussés des Lions Indomptables avec 9 points. De facto, ce classement met le Cameroun dans un suspens des plus stressant. Eto’o et ses camarades ne peuvent même pas un seul instant penser à un match nul. L’unique choix pour eux est une victoire dans leur prochain match qu’ils vont disputer en novembre prochain face au Maroc. Normalement, les marocains sont hors course et n’ont plus rien à perdre. Seulement leur honneur n’est pas pour autant sauf puisqu’ils n’ont à leur compte aucune victoire depuis le début de ces éliminatoires. Le Guen et ses joueurs ont intérêt à garder l’œil ouvert et la concentration au beau fixe pour ne pas être surpris. Autant donc dire que nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge. Il reste 90 minutes avant le ticket final pour la coupe du monde. 90 minutes qui s’annoncent chaudes et palpitantes pour les Lions. Autant dire que le suspens persiste malgré les victoires des Lions sur leur adversaire.Vivement le 14 novembre pour le dénouement final.

Cameroun 3-Togo 0: Le film du match

Mercredi 14 octobre 2009

Cameroun 3 – Togo 0: Le film du match

 

En entrant au terrain samedi 10 octobre dernier pour disputer le match de la 5e journée des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010, c’est le signe de croix qui était de coutume chez les camerounais les togolais sautillaient sur un pied et entraient en marche arrière. Fantaisies ou grimbah ? En tout cas, aucun des deux mots ne leur a servi à rien. Les Lions Indomptables sont partis à l’assaut très tôt, acculant les éperviers.

Mais ce n’est qu’à la 33ème minute que cela a payé. Après un penalty de Geremi Njitap repoussé par Obilale le portier, il se rattrape en balançant le cuir dans les filets.

C’est le début d’une domination complète à laquelle les Eperviers ne résistent pas bien longtemps. Du retour de la mi-temps, Eto’o déboule en plein axe dans la défense togolaise.

Et malgré qu’il soit ceinturé par 3 défenseurs, il réussit à glisser le ballon à Jean II Makoun à droite qui ne laisse aucune chance au portier adverse.

Nous sommes à la 46ème minute, Adebayor l’artificier togolais a honte et préfère abandonner ses coéquipiers sur le champ de bataille. Huit minutes vont alors suffire pour que les lions rugissent à nouveau.

Après une frappe titanesque de Landry Nguemo dans les 38 mètres, la balle est repoussée, mais Emana le gouverneur de Toulouse est là et bombarde à bout portant le gardien. Trois buts pour le Cameroun, zéro pour le Togo qui est définitivement déplumé et éliminé du mondial 2010. Bravo les Lions !