Archive de la catégorie ‘Lions Indomptables’

Lions indomptables : Le flou persiste sur le capitanat

Mardi 20 octobre 2009

Lions indomptables : Le flou persiste sur le capitanat

Paul Le Guen (Plg) continue de faire planer le mystère autour de la désignation du vice capitaine de la sélection des Lions Indomptables qu’il dirige actuellement. C’est le constat qu’on peut faire après le dernier match que ses poulains ont livré le 14 octobre dernier au Portugal contre les Palancas Negras de l’Angola (0-0).

A son arrivée à la tête de l’équipe camerounaise, Plg avait clairement affiché sa façon à lui de voir les choses en arrachant le brassard du capitaine à Rigobert Song pour le confier à Samuel Eto’o. On savait dès lors à quoi s’en tenir. Mais ce qu’on ne savait pas c’était qui remplacerait Eto’o dans ce rôle s’il venait à s’absenter. Ce mystère est resté entier pendant les 4matchs que les camerounais ont disputé et remporté. Mais fatalement, le mystère qu’on pouvait négliger est revenu sur la pelouse mercredi 14 octobre dernier. Il fallait trouver un capitaine en l’absence du capitaine Eto’o blessé. A ce moment là, on s’attendait à ce que la question soit résolue. Mais au vu de ce qui s’est passé sur le terrain, il va falloir attendre encore longtemps afin de savoir qui est qui dans cette équipe. En effet, Paul Le Guen a choisi lors de ce match de faire chauffer les bancs à Rigobert Song, à Idriss Carlos Kameni et à Geremi Sorel Njitap qu’on pressentait pour jouer ce rôle. Il a alors nyangalement confié le brassard à Stéphane Bikey. Mais visiblement ce garçon lui-même a senti que l’affaire là n’est pas pour n’importe qui. Quand Geremi Njitap est entré en 2e mi-temps, le joueur de Burnley (une équipe de D1 en Angleterre) a enlevé le brassard pour le lui tendre. Njitap a réagi comme pour dire qu’il ne veut pas les problèmes. Il a refusé de prendre ce que Bikey lui tendait et le match s’est poursuivi sur la même donne. Etait-ce pour dire qu’il ne se sent plus dans ce rôle ou alors Le Guen le lui avait fermement interdit? En tout cas voilà clairement une situation qui laisse des interrogations. Qui est le vice capitaine chez les Lions Indomptables ? Pendant qu’on cherche la réponse, Le Guen, le sélectionneur de l’équipe du Cameroun qui la connait surement fait tout pour ne pas la divulguer. A moins qu’en désignant Bikey dernièrement il n’ait donné la réponse à cette question. L’avenir nous le dira certainement.  

Classement Fifa : Le Cameroun reprend la 14e place

Mardi 20 octobre 2009

Classement Fifa : Le Cameroun reprend la 14e place

La Fifa vient de publier le classement mondial des équipes nationales football. Dans celui-ci, le Cameroun occupe la 14e place qu’il avait perdue il y a quelques temps. Et par là même la place de 1er pays africain.

Il y a belle lurette que le Cameroun avait perdu sa place de leader dans le football africain. Trônant à la 14 place dans le classement Fifa, les Lions Indomptables avaient fait une chute mémorable qui les avait renvoyé très loin dans ce classement au point où c’est à la 29e place qu’il s’étaient retrouvés, derrière des pays comme la Côte-D’ivoire. C’est celle-ci qui avait donc hérité de la place de premier pays africain malgré son classement à la 20e place. C’est resté ainsi jusqu’au 16 octobre dernier. Date de la publication du classement de l’instance faîtière du football. Dans celui-ci, le Cameroun a fait un bon de 15 places. Il est quitté de la 29e position où il était logé pour se retrouver à la 14e. Il reprend ainsi la place qu’il occupait il ya quelques mois avant la série noire de matchs sans victoires.

Il faut dire que  ces derniers temps, les Lions Indomptables ont renoué avec la victoire et ont terrassé leurs adversaires. Ces résultats ont permis au pays de remonter vers les cimes du classement. Il a glané 130 points en plus et a au total 949 points. Derrière le Cameroun, la Côte-D’ivoire est le deuxième pays africains le mieux classé avec une remontée d’une place qui lui permets de pointer à la 19eme place.

La tête du classement est gardée par le Brésil que suivent l’Espagne et les Pays-Bas.  Au cas où le Cameroun continue sur son train de victoire, il pourra être mieux classé en novembre prochain lors de la publication du nouveau classement.

Ngombè

Cameroun – Angola: Tractations autour du brassard

Mercredi 14 octobre 2009

Amical Cameroun – Angola: Tractations autour du brassard

 

Eto’o Fils le nouveau capitaine des lions depuis l’ère de Paul Le Guen s’est blessé samedi 10 octobre dernier en fin de match Cameroun – Togo (3-0). Or le Cameroun dispute ce soir à 20h 30 minutes un match amical face à l’Angola. Rigobert devait reprendre le brassard. Mais Geremi Njitap ancien vice capitaine tout aussi ancien ne crachera pas dessus non plus. Qui aura donc l’insigne honneur de prendre le brassard.

En confiant le capitanat à Samuel Eto’o Fils dernièrement, Paul Le Guen le sélectionneur n’a pas officiellement désigné celui qui le secondera à ce titre. Aucune nouvelle n’a été diffusé, même pas sur le cas Rigobert Song ancien capitaine que d’aucuns envoient déjà en retraite. A l’heure actuelle, le n° 9 de l’équipe du Cameroun est blessé. Il a quitté le Cameroun avant ses coéquipiers en début de semaine pour rejoindre l’Italie où il compte se remettre en jambes. Il ne devrait donc pas faire partie de l’effectif devant affronter les Palancas Negras de l’Angola ce soir à Olhaos au Portugal.  Un autre capitaine pour l’équipe Camerounaise doit donc être choisi pour cette rencontre. C’est à ce niveau qu’on peut se prêter aux devinettes pour espérer trouver qui Le Guen désignera pour conduire les Lions. Geremi Sorel Njitap qui office dans l’équipe est en pôle position de par son expérience et son ancienneté au sein des lions, ainsi que dans sa carrière footballistique. Mais « Magnan » non plus n’est pas en reste. Il pourrait très bien reprendre ce qu’il a perdu depuis quelques matchs. Un troisième nom qui est celui de Kameni Idriss le gardien est également cité dans les noms des probables capitainess.

Une chose est sûre, la désignation d’un capitaine pour le match de ce soir signifiera incontestablement celle du vice capitaine dont le nom est resté tu jusqu’à présent.

Coulisses Cameroun-Togo

Mercredi 14 octobre 2009

Coulisses Cameroun-Togo

 

Grimbah* :

C’est à une véritable scène de grimbah aux allures de fantaisie que se sont livrés les joueurs de l’équipe du Togo samedi dernier au stade Ahmadou Ahidjo. Pendant que les Lions Indomptables faisaient leur traditionnel signe de croix, les Eperviers, en plus de cela entrent au stade avec un pied levé et en marche arrière. Au vu du score final, on se demande bien à quoi cela a servi.

 

Jet d’éponge :

« Il faut savoir quitter le public avant que le public ne vous quitte ». Emmanuel Adebayor qui connaît sûrement cet adage, l’a bien appliqué samedi dernier. Enervé par les performances de Eto’o et compagnie, le capitaine des Eperviers a voulu à plusieurs reprises déstabiliser les camerounais en provoquant la bagarre. Après les multiples tentatives manquées, il va finalement se résoudre à abandonner ses coéquipiers sur le champ de guerre, découragé en plus par le 2e but que venait d’inscrire Makoun. Assia !

 

Dégât collatéral :

Il n’y a pas que les Eperviers du Togo qui ont été déplumés samedi dernier. Une journaliste de Canal + nommée Marie le Monnier de Gouville a été sévèrement déplumée au point où le souvenir du Cameroun lui restera à jamais gravé dans la mémoire. C’est vendredi, lors d’une conférence de presse, que les ndoss ont subtilisé son passeport, son argent (170 euros + 100.000 Fcfa) sa carte professionnelle, sa carte d’identité et ses cartes visa. Yes !

 

* Grimbah: Sorcellerie

Eliminatoires Can/Mondial 2010 : Le suspens au bout de la victoire

Mercredi 14 octobre 2009

Eliminatoires Can/Mondial 2010 : Le suspens au bout de la victoire

 

En s’imposant le 10 octobre dernier devant les Eperviers du Togo, les Lions Indomptables du Cameroun ont permis à leur équipe d’engranger trois points de plus et de rester leader du groupe C. Pourtant l’incertitude pour la qualification à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud ne s’est pas éloignée car derrière eux, les fauves camerounais ont  un suivant immédiat redoutable qui se trouve être le Gabon avec 9 points après leur victoire sur le Maroc par 3 buts à 1.

Trois buts à zéro. Voilà un score respectable, surtout quand il est donné par une équipe qui n’a pas affiché un record pareil depuis plusieurs mois déjà, avec autant de match aller. Paul le Guen et ses poulains ont massacrés les oiseaux de Togo par ce score à Yaoundé. Ce score est à l’origine de trois points de plus. Lesquels maintiennent les Camerounais en tête du classement de la poule C avec 10 points. Si l’on s’arrête à ce niveau, l’Afrique du Sud nous ouvre ses bras en juin 2010. Seulement dans la même poule le Gabon affiche les mêmes ambitions que nous. Il n’a fait qu’une bouchée du Maroc le même samedi, le battant par 3 buts contre 1, et restent ainsi scotché aux troussés des Lions Indomptables avec 9 points. De facto, ce classement met le Cameroun dans un suspens des plus stressant. Eto’o et ses camarades ne peuvent même pas un seul instant penser à un match nul. L’unique choix pour eux est une victoire dans leur prochain match qu’ils vont disputer en novembre prochain face au Maroc. Normalement, les marocains sont hors course et n’ont plus rien à perdre. Seulement leur honneur n’est pas pour autant sauf puisqu’ils n’ont à leur compte aucune victoire depuis le début de ces éliminatoires. Le Guen et ses joueurs ont intérêt à garder l’œil ouvert et la concentration au beau fixe pour ne pas être surpris. Autant donc dire que nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge. Il reste 90 minutes avant le ticket final pour la coupe du monde. 90 minutes qui s’annoncent chaudes et palpitantes pour les Lions. Autant dire que le suspens persiste malgré les victoires des Lions sur leur adversaire.Vivement le 14 novembre pour le dénouement final.

Cameroun 3-Togo 0: Le film du match

Mercredi 14 octobre 2009

Cameroun 3 – Togo 0: Le film du match

 

En entrant au terrain samedi 10 octobre dernier pour disputer le match de la 5e journée des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010, c’est le signe de croix qui était de coutume chez les camerounais les togolais sautillaient sur un pied et entraient en marche arrière. Fantaisies ou grimbah ? En tout cas, aucun des deux mots ne leur a servi à rien. Les Lions Indomptables sont partis à l’assaut très tôt, acculant les éperviers.

Mais ce n’est qu’à la 33ème minute que cela a payé. Après un penalty de Geremi Njitap repoussé par Obilale le portier, il se rattrape en balançant le cuir dans les filets.

C’est le début d’une domination complète à laquelle les Eperviers ne résistent pas bien longtemps. Du retour de la mi-temps, Eto’o déboule en plein axe dans la défense togolaise.

Et malgré qu’il soit ceinturé par 3 défenseurs, il réussit à glisser le ballon à Jean II Makoun à droite qui ne laisse aucune chance au portier adverse.

Nous sommes à la 46ème minute, Adebayor l’artificier togolais a honte et préfère abandonner ses coéquipiers sur le champ de bataille. Huit minutes vont alors suffire pour que les lions rugissent à nouveau.

Après une frappe titanesque de Landry Nguemo dans les 38 mètres, la balle est repoussée, mais Emana le gouverneur de Toulouse est là et bombarde à bout portant le gardien. Trois buts pour le Cameroun, zéro pour le Togo qui est définitivement déplumé et éliminé du mondial 2010. Bravo les Lions !

Les larmes de crocodile d’Alain Wabo

Vendredi 9 octobre 2009

Défaite des lions juniors : Les larmes de crocodile d’Alain Wabo

 

 

Alain Wabo, le sélectionneur de l’équipe nationale de football junior du Cameroun aura beau se défendre, il n’échappera pas aussi facilement à la chasse aux sorcières qui balaie de fond en comble la prestation médiocre de ses poulains qui a valu l’élimination au mondial junior qui se déroule actuellement en Egypte. Et pour cause sa défense est fébrile.

C’est vendredi dernier que l’équipe junior de football a décroché son ticket éliminatoire au mondial junior, en se faisant humilier par l’Allemagne sur le score de 3 buts à 0. C’était la deuxième humiliation après celle des Etats-Unis par un score étriqué de 4 buts contre 1. Une défaite de trop qui en renvoyant les « lionceaux » chez eux, a suscité de nombreuses curiosités autour de l’équipe junior. La toute première critique a été orientée vers le sélectionneur aux lunettes noires, Alain Wabo. Son coaching et sa vision (noire ?) du jeu ont été remis en question pour justifier la débâcle de l’équipe Camerounaise. Actuellement, il y a mêmes des soupçons sur le fait que des joueurs qui ont évolué dans les rangs des lionceaux, certains ont du verser un paquet de « ntama* » pour pouvoir faire partie de l’équipe.

C’est là où Capello a « enlevé ses lunettes noires » pour dire sa part de vérité. Il accuse plutôt les autorités de son pays de ne pas avoir mis à sa disposition les moyens nécessaires pour une bonne préparation. Dans les antennes radio où il s’est exprimé, celui à qui on jette désormais la pierre dit n’avoir eu comme stages de préparation que des matchs avec des équipes locales. Pour tous les stages à l’étranger qu’il a proposés pour ses poulains, le gouvernement a dit « ha’a** » !

L’on apprend même que l’accès au stade Ahmadou Ahidjo avait été interdit à Wabo et sa meute de lionceaux, pour dit-on préparer la pelouse pour les lions Indomptables version senior. D’autres raisons sont avancées. Mais le brouillard persiste sur les raisons qu’avance Wabo dans ce triste sort de l’équipe du Cameroun en terre égyptienne. Et pour causse, le coach savait très bien qu’il allait dans une plantation pour défricher avec une machette rouillée. Il aurait  pu refuser dans des conditions pareilles, mais il a accepté sachant que les camerounais ne le lui pardonneraient pas si facilement en cas d’une prestation bancale. Voila le résultat. Il est donc temps d’assumer au lieu de verser partout des révélations qu’il aurait pu livrer bien avant. Et s’il avait remporté la coupe il n’aurait certainement pas pleuré si fort.

 

* Ntama : argent

** ha’a : m’en fout

Les Lions liment leur griffes à Yaoundé

Mercredi 7 octobre 2009

Cameroun – Togo: Les Lions liment leurs griffes à Yaoundé

 

Il ne reste plus que deux jours avant la confrontation entre Eperviers du Togo et Lions Indomptables du Cameroun. Déjà, dans le camp camerounais, la plupart des convocations ont été remplies et les joueurs ont commencé leurs entraînements depuis hier.

C’est lundi dans la soirée que la plupart des acteurs qui doivent prendre part au match Cameroun – Togo du samedi 10 octobre prochain a atterri à l’aéroport de Nsimalen près de Yaoundé. La troupe n’a pas traîné. Eto’o et ses compagnons ont directement pris la route pour leur hôtel situé au boulevard du 20 mai. Dans la journée de mardi 06 octobre, leur programme officiel prévoyait un entraînement à 10h ouvert à la presse. Puis un autre entraînement était programmé à 16h ouvert au public et à la presse. D’autres séances d’entraînements sont prévues dans les prochains jours. Durant celles-ci, la chose la plus importante à travailler certainement sera la cohésion du jeu entre les joueurs. Au vu des matchs précédents, il est clair que c’est un atout qui a manqué aux Lions. Or sa mise en place est assez déterminante pour une victoire. L’autre aspect sur lequel l’accent devra également être mis, c’est celui de la finition. Cet aspect important pour la victoire s’est remis en marche lors des trois dernières rencontres où l’on a enregistré le retour des buts, mais il peut être boosté pour plus d’efficacité. Heureusement, l’équipe se porte bien au jour d’aujourd’hui et le sélectionneur Paul le Guen saura  certainement comment la rendre plus forte. Dans leur programme, les Lions Indomptables doivent continuer à limer leurs griffes ce mercredi comme hier. Sauf qu’à 16h, l’entraînement sera à huit clos, tout comme jeudi à 15h30. La journée de vendredi sera réservée à un autre entraînement à huit clos à 11h, puis à une conférence de presse à 17h30. Le lendemain, ce sera la confrontation qui servira aux Lions à frotter les ailes des éperviers avec leurs griffes toutes tranchantes.